Trop facile au nom d’un Evangile tronqué de s’évader au ciel !
Croire,
c’est être passionné pour la terre.
De la terre d’ici-bas
il s’agit de bâtir un endroit où justice et paix s’installent,
et où se battre afin de vivre
deviennent un vrai bonheur pour chacun.
Croire,
c’est le refus de la résignation
devant les situations d’angoisse
ou d’horizon obturé.
Le croyant permettrait à la saleté
de s’étaler sur la terre sous prétexte
qu’elle n’est qu’un lieu de passage
et que la beauté véritable est au ciel?
Et si les saints étaient justement ceux-là qui,
au nom de leur foi se salissent les mains à construire la terre ?

A quoi bon une maison de Dieu
ayant les prophètes et les apôtres pour fondations
si la terre reste un lieu de tristesse ?

 

Advertisements