Si tu es ému jusqu’aux larmes en face d’une souffrance,
Si tu sens ton cœur battre très fort devant telle ou telle personne ,
Ce n’est pas de l’amour, c’est de la sensibilité.

Si tu es laissé prendre par sa force paisible ou par son charme,
Si, séduit, tu t’abandonnes,
Ce n’est pas de l’amour, c’est une démission.

Si, bouleversé, tu t’extasies devant sa beauté et la contemple pour en jouir,
Si tu trouves son esprit remarquable et recherches le plaisir de sa conversation,
Ce n’est pas de l’amour, c’est de l’admiration.

Si, de toutes tes forces, tu veux obtenir un regard, une caresse, un baiser,
Si tu es prêt à tout pour la tenir dans tes bras et posséder son corps,
Ce n’est pas de l’amour, c’est un désir violent né de ta sensualité.

Aimer, ce n’est pas être ému par un autre,
Avoir de l’affection sensible pour un autre,
S’abandonner à un autre,
Désirer un autre,
Vouloir posséder un autre.

Aimer, essentiellement, c’est se donner à un autre et aux autres.

Michel Quoist : Réussir.

Advertisements